ARTICLE DE BLOG

Enquête - Usages des collections de la Bibliothèque de Saône-et-Loire

Image: 
Enquête - Usages des collections de la Bibliothèque de Saône-et-Loire

Une enquête sur les collections : pourquoi faire ?

De janvier à juin 2018, une enquête sur l’usage des collections a été conçue et conduite auprès de plusieurs bibliothèques appartenant au réseau de la Bibliothèque de Saône-et_Loire. La BDSL souhaitait mieux connaître l’utilisation qui est faite des collections dans le but d’améliorer l’ensemble des services documentaires qu’elles proposent.

L’enquête s’est déroulée en trois grandes étapes. La première étape a été la récupération de données statistiques via le SIGB des bibliothèques participant à l’enquête. La deuxième étape a été la collecte d’informations autour des pratiques de gestion des collections opérées par le personnel de ces bibliothèques par le biais d’un questionnaire. Enfin, la troisième étape a consisté en l’organisation de visites au sein de ces bibliothèques afin de conduire un entretien auprès du personnel et de procéder à une observation de l’état des collections. Cette dernière étape a permis d’obtenir des éléments complémentaires à la compréhension des tendances observées via les données statistiques et les réponses fournies au questionnaire.

Les usages des collections DVD

 

 

Les collections de DVD provenant des fonds propres aux bibliothèques ayant participé à l’enquête présentent l’usage le plus important et la circulation la plus dynamique avec un taux de rotation(1) moyen de 4,2, un pourcentage d’exemplaires actifs(2) moyen de 80 % et un âge moyen(3) de 6 ans sur l’ensemble des bibliothèques.

Il s’agit donc des collections qui sont le plus empruntées et qui semblent répondre le mieux aux attentes et besoins des publics. Lors de la réalisation de cette enquête il n’a malheureusement pas été possible d’étudier l’usage des collections de DVD de BDSL récemment mises en circulation.

 

 

Les usages des collections Livres

 

Les collections de livres des bibliothèques sont quantitativement importantes puisqu’on observe un nombre de livres moyen par habitant s’élevant à 5,2 alors que les moyennes nationales * se situent entre 2,6 et 2,9 livres par habitant(4). Malgré cette richesse les collections de livres paraissent être sous-exploitées puisque leur taux de rotation moyen s’élève à 0,9. Cela témoigne d’un manque de correspondance entre ces collections et les attentes et besoins des publics. Concernant les collections de livres de la BDSL, l’enquête montre que celles-ci présentent un usage un peu plus important puisqu’elles disposent de meilleurs taux de rotation et pourcentage d’exemplaires actifs que les collections de livres provenant des fonds propres des bibliothèques. Ceci peut aussi s’expliquer par l’âge moyen élevé des collections, qui est en moyenne de 16 ans dans les bibliothèques, contre 11 ans pour les collections de la BDSL.

On constate que les collections de livres provenant du secteur jeunesse présentent un taux de rotation moyen de 1,0 et un pourcentage d’exemplaires actifs moyen de 41 %. Elles circulent mieux que celles provenant du secteur adulte (taux de rotation moyen de 0,8 et un pourcentage d’exemplaires actifs moyen de 32 %).

On observe que les collections de livres fiction présentent un taux de rotation moyen de 0,9 et un pourcentage d’exemplaire actifs moyen de 38 %. Les fictions sont plus empruntées que les documentaires (taux de rotation moyen de 0,6 et un pourcentage d’exemplaires actifs moyen de 27 %).

Les usages des collections CD

 

 

Les collections de CD des bibliothèques sont celles qui affichent l’usage le moins important et la circulation la moins dynamique avec un taux de rotation moyen de 0,5 et un pourcentage d’exemplaires actifs moyen de 32 %. On constate également que les collections proposées sont relativement âgées avec un âge moyen de 14 ans.

Les CD provenant des fonds de la BDSL représentent entre 78 et 98 % de leur collection de CD. Leur usage est particulièrement faible avec un taux de rotation moyen de 0,3 et un pourcentage d’exemplaires actifs moyen de 22 %. La collection de CD apparaît donc être la collection correspondant le moins aux attentes et besoins des publics.

 

 

Et après ?

 

 

Le pourcentage de usagers actifs(5) moyen sur l’ensemble des bibliothèques ayant participées à l’enquête est de 15,7 % ce qui est similaire aux moyennes nationales* (16 %).

 

En complément des données énoncées dans les paragraphes précédents, il ressort que pour la majorité des bibliothèques ayant participé à l’enquête, plus de la moitié des collections ne sont plus empruntées : le pourcentage moyen de documents jamais prêtés depuis 5 ans s’élève à 58 %. Un travail plus approfondi de désherbage est à mener dans les bibliothèques de Saône-et-Loire, en corrélation avec une gestion des collections plus formalisée.

 

Il ressort de ces éléments que l’amélioration de l’offre documentaire de la BDSL se fera en lien avec l’amélioration de la gestion des collections, et donc une meilleure connaissance des usages et des besoins des usagers et des non usagers par les bibliothèques de Saône-et-Loire. Par ailleurs, une meilleure connaissance du module statistiques et un nettoyage régulier des bases de données bibliographiques et d’emprunteurs sont nécessaires.

Et l’accompagnement de la BDSL ?

 

 

Ces dernières années, la BDSL s’est engagée dans une réactualisation de sa gestion des collections. Elle a ainsi terminé de formaliser sa politique documentaire en 2018.

Dans les semaines à venir, la charte des collections, le plan de développement des collections ainsi que les plans de classement des secteurs jeunesse, adultes et cinéma seront publiés. Vous pourrez ainsi connaitre en autre nos orientations documentaires, nos critères de sélection et nos critères d’exclusion.

Dans les mois à venir, La BDSL proposera un ensemble d’outils afin que chaque bibliothèque, selon sa taille et son besoin, puisse engager une réflexion et un travail plus approfondi sur sa gestion des collections, notamment sur le désherbage. Des formations seront également proposées.

 

 

 

 

Enfin, un grand merci aux bibliothèques ayant participées à l’enquête, pour le temps qu’elles nous ont accordé et les riches échanges qu’elles nous ont apportés. Sans elles, cette enquête n’aurait pas été possible.

Un remerciement plus particulier à Dominique Drucy, notre stagiaire qui a réalisée et mené à bien cette enquête.

 

* Moyennes nationales tirées d’un rapport sur les données d’activités des bibliothèques municipales publié en 2015 par l’Observatoire de la Lecture Publique.

 

(1)   Taux de rotation 

Le taux de rotation permet de vérifier l’utilisation par les emprunts d’un segment de collection pour une année donnée, et donc, savoir si un fonds est utilisé ou non.

taux de rotation = nombre de prêts annuels / nombre d’exemplaires

 

Analyse des résultats :

Si TR>  8 : le fonds est insuffisant, il est trop utilisé et nécessite des acquisitions complémentaires. Vous n’avez pas assez d’exemplaires pour répondre aux besoins

Si TR = 5 : taux « normal », cela veut dire qu’un document est emprunté en moyenne 5 fois dans l’année 

Si TR < 3 : le fonds n’est pas assez emprunté, il faut désherber et le mettre en avant. Cela veut dire que beaucoup de vos documents ne sont plus empruntés.

(2)  Exemplaire actif

Un exemplaire actif est un exemplaire qui a été emprunté 1 ou plusieurs fois dans l’année étudiée.

(3)  Age des collections

Un précieux indicateur pour connaitre l’obsolescence de vos collections est de calculer l’âge moyen. Plus le chiffre est faible, mieux c’est. L’idéal est de tendre vers un âge moyen inférieur à 10 ans.

(4)  Pour les bibliothèques de villes de 2 000 à 4 999 habitants, la moyenne nationale est de 2,9 livres/habitant.

Pour les bibliothèques des villes de 5 000 à 19 999 habitants, la moyenne nationale est de 2,6 livres/habitant.

(5)  Usagers actifs : Un usager actif est un usager inscrit ayant emprunté au moins 1 document dans l’année étudiée. A différencier des usagers inscrits comprenant des usagers actifs et des usagers inscrits n’empruntant pas ou plus de documents.