ARTICLE DE BLOG

La BD se Livre sans fard avec...

  "Le prince et la couturière" de Jen Wang chez Akileos

 

BD le prince et la couturière Je n’insiste pas sur le synopsis qui est au départ une histoire classique de prince que ses parents veulent marier. Ils organisent donc un bal auquel sont invitées toutes les jeunes filles pouvant répondre à leurs attentes ; sauf que ledit prince n’est pas du tout intéressé et pour cause…toutes les nuits ou presque il sort discrètement faire la fête.

Quoi de plus naturel pour un jeune homme, prince ou pas, me direz-vous ! Oui mais là où l’histoire se corse, c’est que pour cela le prince Sébastien se déguise en femme. Il le fait non seulement pour passer inaperçu, mais surtout parce qu’il aime ça.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il aime être maquillé, revêtir les plus belle robes et il devient une égérie de la mode parisienne sous les traits de Lady Crystallia.

 

lady Crystallia dans BD le prince et la couturière   lady Crystallia dans BD le prince et la couturière  la transformation de Sébastien en lady Crystallia

 

Le prince et la couturière qui prend ses mensurations

Son succès il le doit à une couturière des plus anonymes découverte à l’occasion du fameux bal dont il est question au début, car elle a créé la tenue la plus excentrique, la plus décriée et la plus remarquée de la soirée. Francès ne tarde pas à être embauchée par le prince et à devenir sa meilleure amie, partageant son secret et plus si affinité… lisez pour savoir ;)

Evidemment, sinon il n’y aurait pas d’histoire, Sébastien va être démasqué. Stupeur, incrédulité, honte des parents. Leur réaction est touchante, elle va progressivement évoluer vers l’acceptation de la situation et la tolérance. C’est une grande leçon d’amour.

 

 

 

 

 

 

Et puis parallèlement à l’histoire de Sébastien, il y a celle de Francès, les deux étant intimement liées. Comment cette jeune femme qui vit un conte de fée en arrivant au palais, va finalement être assignée à l’ombre du prince. Comment va-t-elle s’émanciper, aller vers sa propre réalisation. Le lecteur partage les joies des deux protagonistes, leurs difficultés à trouver leur identité, leurs peines aussi.

Le dessin est très simple, le découpage du récit est fluide, les personnages sont expressifs. Une BD toute en délicatesse pour traiter d’une thématique pas évidente dans laquelle cependant jamais les mots trans-sexualité, trans-genre…ou autre ne sont dits. Bravo Jen Wang !

Bref, vous l’aurez compris j’ai été conquise et j’espère que vous le serez également.

Communauté: 
Categorie: